Paroles enflammées

18 février 2020

UNE SEMENCE DE PAIX

 

Tu as jeté ta vie

Comme une brindille

Dans la flamme du combat

Pour la liberté

 

Tu as fait du pardon

Une arme pour désarmer l’ennemi

Désamorcer la bombe de la haine

Tapie au fond des cœurs

Et réconcilier

Tous en un

 

Ainsi, Nelson

Tu as cessé d’être l’homme de douleur

Pour devenir le flambeau de l’espérance

Tu as cessé d’être l’homme de couleur

Pour devenir la race de tous les hommes

Tu as cessé d’être l’homme d’une terre

Pour devenir l’homme de toute la terre

Tu as cessé d’être l’homme tout court

Pour devenir l’homme tout fait

En qui tous se retrouvent

 

Mandela,

Tu ne t’appartiens plus

Tu n’appartiens plus à une patrie

Puisque tu es devenu un patrimoine

De l’humanité,

Une semence de paix

Dans la conscience planétaire.

Posté par Rehoboth à 00:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]


16 février 2020

Ô liberté!

 

Comme un navire

Dont on vient de détacher les amarres

Dit ostensiblement adieu à la berge

Et s’apprête à prendre le large

Avec en ligne de mire

L’horizon à conquérir

Ainsi, je te veux, ô liberté !

 

Comme l’oiseau

Echappé de sa cage

Découvre les vertus enivrantes de l’air

D’en haut, nargue son ex-geôlier

De ses ailes, brave la pesanteur

Et s’en va pour un tour du monde

Ainsi, je te conçois, ô liberté !

 

Comme les eaux

Tumultueuses à l’étroit

Désertent le lit fluvial

A l’appel de l’océan

Sans rougir de l’élan

Qui les porte vers l’avant

Ainsi, je t’embrasse, ô liberté !

 

 

 

image o liberté

Posté par Rehoboth à 17:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 février 2020

L'ACTE POETIQUE

 

On est poète

Quand

Par moments

On devient capable

D’anesthésier son âme

De faire taire ses dissensions

Pour la mettre dans les dispositions

De saisir l’inspiration

De s’extasier devant la beauté

Et de la traduire en musique

En jouant sur les notes des mots

A sa disposition

Posté par Rehoboth à 11:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 février 2020

JE SUIS POETE

 

Je suis poète, ordonné et oint

Pour proposer une alternative vitale

A ceux qui croupissent sous la tyrannie

             de l’argent

Pour déchirer à coup de mots

Le voile qui cache des horizons inédits

Pour frayer le chemin à la joie

Pour changer l’eau en vin de l’ivresse collective

Et redonner à la vie sa saveur native

Je suis poète, rien que poète.

 

 

Posté par Rehoboth à 11:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]